Quand repiquer ses semis de tomate ?

Quand repiquer ses semis de tomate ?

Trouver le bon moment pour repiquer ses tomates n’est pas facile si vous débutez en jardinage. Il est important de bien observer ses plants pour repérer le meilleur instant pour planter vos plants au potager. Vous gagnerez du temps si vous réalisez cette opération au bon moment.

En effet, la croissance ne sera pas arrêtée et le stress sera réduit lors du transplant. On a tout à y gagner 🙂

Dans cet article, vous trouverez les clés pour parvenir à comprendre quand vos tomates auront besoin d’être repiquées. C’est un partage de ma propre expérience, j’ai essayé d’y ajouter des images pour que vous puissiez voir à quel stade il faut intervenir.

Pourquoi c’est important de repiquer les tomates au bon moment ?

Comme je vous l’ai dit en introduction, si vous ne repiquez pas vos tomates à temps vous vous exposez aux problèmes suivants :

  • Les tomates arrêtent leur croissance car les racines n’ont plus assez de place pour se développer. Les extrémités des racines vont probablement sécher ou pourrir. 
  • Le manque de nutriments dans le terreau va commencer à se faire ressentir et la plantule verra ses feuilles jaunir. 
  • La plante risque de s’étioler (La tige principale s’allonge) ce qui rendra votre plant plus fragile et moins évident à manipuler. Dans le cas de la tomate, c’est rattrapable en la repiquant profondément mais dans cet article on essaye d’expliquer les choses pour éviter cette situation. 
  • Il est préférable d’avoir un plant trapu, qui sera bien ramifié pour lui permettre d’être plus solide et de mieux résister aux intempéries. 
  • C’est une plante gélive, en dessous de 10-12°C elle arrête sa croissance, et elle meurt à moindre gel. La tomate est très sensible au froid.
Plants de tomate étiolés en plaque multi cellules.

Identifier le bon moment pour repiquer ses semis de tomate. 

On ne va pas se mentir, ce n’est pas quelque chose de super difficile. Idéalement, repiquez votre tomate une à deux fois avant de la mettre en pleine terre. Personnellement, je ne la repique qu’une fois, mais je sais que certains préfèrent deux fois, vu que ça permet d’avoir un plant plus trapu. 

Dépendant de comment vous démarrez vos semis, un premier repiquage peut être effectué lorsque vos tomates ont les deux premiers cotylédons de sortis : ce sont les deux premières feuilles de la tomate (voir la photo ci-dessous). On repique à ce moment-là quand on a démarré en terrine, dans le but de désolidariser ses plants et leur offrir plus d’espace dans un bac plus grand ou dans un godet individuel. À ce stade, je recommande d’utiliser un cure-dent ou une fourchette pour les soulever délicatement.

Tomate cotylédon en plaque multi cellule
Tomates au stade de deux cotylédons. Un repiquage est possible si votre semis est trop dense.

Un deuxième repiquage peut être fait pour renforcer la plante. C’est le premier vrai repiquage que je fais personnellement. J’attends que la tomate ait ses deux cotylédons + deux à quatre vraies feuilles maximum. Je la mets dans son pot définitif pour terminer sa croissance à l’intérieur. On est approximativement à 10-15 jours de croissance environ.

Tomates prêtes pour repiquage en pots plus grands.

TIPS : Quand vous repiquez votre tomate, enterrez la jusqu’aux deux premiers cotylédons, cela favorise la création de racines.

Quand planter les plants de tomate en pleine terre ?

En règle générale, on repique la tomate lorsqu’elle a environ 6 à 8 semaines après le semis. Cela nous amène facilement à la mi-mai.

  • Si vous plantez en serre :

La serre permettant de gagner quelques degrés, vous pourrez planter vos tomates de manière précoce, dès qu’il ne gèle plus à l’intérieur. Soyez sûr que la température ne soit pas en dessous de 0°C. On peut imaginer mettre des tomates en serre mi-avril, pour donner une date. 

 

  • Si vous plantez dans votre potager/en plein champ :

En général on attend la fin des saintes-glaces. Elles se terminent aux alentours du 15 mai. Il m’est déjà arrivé de planter avant, ça dépend des années évidemment. Au pire, si vous risquez quand même, il existe toujours des voiles de forçage/hivernage, ça permet d’avoir une solution de secours. Ceci est surtout valable dans les régions plus froides. N’hésitez pas à partager votre expérience si vous êtes dans le sud car j’habite dans le nord 🙂

Il existe aussi des thermomètres qui indiquent le minimum et le maximum durant la journée, c’est assez pratique pour s’assurer qu’il ne gèle plus en pleine nuit.

TIPS : Pour favoriser encore la création de racines, on peut enlever les deux premières vraies feuilles et enterrer la tige jusqu’à ce niveau. La tomate va ensuite créer des racines supplémentaires le long de sa tige principale. 

Tomate repiquée en pleine terre

Observer, repiquer pour fortifier puis planter dans son potager.

Au final, pour savoir quand repiquer les semis de tomates, il faut bien penser qu’il faut la repiquer une à deux fois avant de la mettre en pleine terre, ensuite on peut s’attaquer à la plantation définitive. Gardez à l’esprit qu’il faut 2 mois entre le semis et le repiquage en pleine terre.

Prenez bien en compte les conditions météos pour trouver la meilleure date qui correspond à votre région. On évitera de réduire à néant tous les efforts déployés pour avoir de beaux petits plants. J’espère qu’avec ces quelques conseils vous pourrez croquer dans vos propres tomates !

N’hésitez pas à donner votre avis, s’il y a des erreurs je n’hésiterai pas à mettre à jour cet article afin qu’il soit le plus juste possible et utile à tous.

Articles dans la même thématique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.